Le véganisme, un progrès éthique et scientifique

Depuis l’Antiquité on trouve des témoignages de personnes ou groupes de personnes, ayant tenté de vivre de façon végane, ou au moins avec un régime végétalien. Malheureusement les sources indiquent que ce fut à chaque fois un échec. Ces personnes finissant systématiquement par développer des problèmes de santé. Lorsqu’on regarde la documentation sur les végétalien-ne-s du XIXième siècles (appelé-e-s par dérision les « légumistes ») on s’aperçoit qu’iels développaient très vite des problèmes nerveux. Et que ces trouble disparaissaient à la reprise de la consommation de produits d’origine animale.

Quel en était la cause ? On ne le savait pas trop jusqu’en 1948. Cette année là un groupe de chercheurs américains découvrent par hasard la vitamine B12. Cette vitamine provient de certaines bactéries qui en fermentant développe de la B12. Elle est totalement absente dans le règne végétale. Les animaux non-humains se la procurent soit en mangeant la chair d’autres animaux qui en contient, soit pour les ruminant les bactéries précurseurs de B12  fermentent dans l’estomac, soit certains animaux mangent leur caecum en contenant (ex : lapins). Les humains ne peuvent pas la produire elleux-même, comme les ruminants, nous devons donc nous la procurer à travers l’alimentation, c’est à dire en mangeant d’autres animaux puisqu’on ne la trouve pas dans les végétaux. Avant l’élevage nos ancêtres consommaient des insectes, des charognes et chassaient les animaux ; depuis le développement de l’élevage iels la trouve dans le lait et la chair. Ainsi jusqu’en 1948 les humains étaient dépendant d’une alimentation contenant des produits d’origine animale.

La vitamine B12 sert à la formation des globules rouges, au bon fonctionnement du système nerveux et la réparation et synthèse de l’ADN entre autre. Une carence en cette vitamine entraîne des risques de maladies neurologiques, maladies cardiaques, complications de grossesses et croissance des enfants. Ainsi il n’est pas possible aux humains de vivre sans apport de cette vitamine, et le véganisme n’était malheureusement pas viable avant sa découverte.

Mais cette situation a changé depuis ce jour de 1948 où la vitamine B12 a été découverte avec son procédé de fabrication : les bactéries capables de développer de la B12 sont mises en fermentation dans des cuves et la vitamine est ensuite extraite et purifiée (sa fabrication est donc naturelle et non pas synthétique).

Peu médiatisée, cette découverte est pourtant une véritable révolution, puisqu’elle permet enfin pour la première fois de l’histoire de l’humanité, de pouvoir vivre sans exploiter les animaux. Auparavant le mieux que pouvait faire les humains était le végétarisme, tous les autres nutriments se trouvant dans les végétaux. Ainsi le véganisme est un progrès à la fois éthique et scientifique. L’exploitation des animaux n’a jamais fait consensus chez les humains. Les sources historiques montrent que des religions ou des écoles philosophiques ont depuis l’antiquité au moins, réfléchis à la question et ont tenté de propager le végétarisme ou le végétalisme. Malheureusement le fait de devoir se nourrir de lait ou de chair a empêché le développement de l’empathie des humains à l’égard des animaux, et ils se voient réduit à l’état d’objet depuis 10 000 ans pour satisfaire nos besoins en nourriture, vêtements, divertissements, transports, recherches scientifiques etc.

Mais au XXIème siècle ce temps est révolu, on peut enfin vivre avec un régime végétalien supplémenté en vitamine B12, on sait s’habiller sans matière d’origine animale, on peut se déplacer sans animaux, se divertir sans eux, faire des recherches sans les impliquer. Le progrès nous permet de les libérer de notre utilisation et de faire cesser la souffrance immense que cela leur provoque. Et nous pouvons le faire immédiatement, sans attendre. Le XXIème siècle sera un tournant dans l’histoire de l’humanité et des animaux grâce au véganisme.

Source : http://www.vivelab12.fr/

Be the first to comment

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.